Aujourd’hui, on assiste à de profonds changements dans
l’approche du travail. De moins en moins désiré, le salariat déçoit de plus en
plus ! Les nouvelles générations (mais pas que) rêvent d’indépendance, d’épanouissement
professionnel, et de développement d’activité en ligne avec leurs objectifs de
vie… Les raisons pour se lancer sont nombreuses mais la tendance est là : créer sa propre activité devient une
évidence
.

Selon une étude, à horizon de 5 ans, 14% des actifs occupés envisagent de devenir « travailleurs indépendants, freelance, auto-entrepreneurs », soit une progression de 9 points (Source LCI : Demain tous Freelances).

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Si l’arrivée des millenials, capables de s’auto-former et avides d’indépendance, explique une partie de cette tendance, on ne doit pas s’arrêter à cette génération.

C’est un mouvement
bien plus profond.

L’ensemble des générations recherchent désormais plus de
liberté, d’indépendance, et de mobilité géographique.

Combien de parisiens souhaitent s’exporter en province… Sans
parler des fameux digital nomads rêvant de travailler quel que soit l’endroit
où ils se trouvent dans le monde !

Freelancing, statut micro-entrepreneur, entreprenariat
classique et portage salarial ont le vent en poupe.

Et les entreprises suivent également puisque leurs besoins
d’externalisation sont comblés par cette tendance.

Oui mais voila que cela soit via une micro-entreprise ou une
entreprise classique (SARL, EURL…), lorsqu’on se lance concrètement, on
rencontre des difficultés…

…Démarches administratives pour créer son entreprise,
comptabilité, protection sociale amoindrie… Certains en viennent à regretter le
bon vieux salariat 😊

C’est là où le
portage salarial peut être un bon compromis
pour gagner en indépendance
sans avoir les inconvénients de la création et gestion d’une entreprise.

Les avantages du portage salarial

Lorsqu’on est dans les activités de conseils (référenceur, community manager, webmarketer
ou consultants de tous domaines
), le portage salarial est particulièrement
bien adapté.

Parmi les avantages, citons notamment :

  1. Une protection :
    sécurité sociale, assurance chômage et même mutuelle sont inclus ;
  2. Une gestion
    simplifiée
    : Vous êtes libéré des tâches administratives, juridiques,
    comptables, sociales ou fiscales liées à votre activité ;
  3. L’absence
    de prise de risque
    : vous n’avez pas à créer votre entreprise : pas de
    frais de création ni de lourdeur administrative au démarrage ;
  4. Une liberté :
    vous gardez le contact direct avec vos clients et négociez les tarifs et les
    modalités de vos prestations comme bon vous semble.

A noter que si votre activité contient des prestations de formation, certaines entreprises de portage salarial ont un numéro d’activité de formation vous permettant donc de vous affranchir de la création d’un organisme de formation. C’est le cas, par exemple, de Portageo, entreprise de portage salarial qui propose ce type de service.

Et après, combien ça coûte ?

Les prestataires de portage salarial prennent généralement
un pourcentage sur votre chiffre
d’affaires.
Le pourcentage est dégressif en fonction du niveau de votre CA.
Cela commence généralement autour de 10% pour descendre à 5/6% lorsque vous
dépassez les 100.000€ de CA puis à 3% à partir de 200.000€.

En comparant avec les divers frais de gestion et de
comptabilité que vous auriez avec la création d’une entreprise classique, on y réfléchi sérieusement. Surtout
avec la liberté et les avantages que le portage salarial apporte.

Et vous, faites-vous
partie des personnes souhaitant se lancer dans l’indépendance ? Pour
quelle solution avez-vous prévu d’opter pour votre activité ? Dites-nous
tout via les commentaires.

Voir en ligne