https://www.canva.com/fr_fr/creer/montage-photo/

Voici Steve Kamb. Cet entrepreneur sait comment se différencier grâce à l’image.

Il n’est pas designer professionnel. Pourtant, en arrivant sur son site et ses landing pages sur nerdfitness.com, on perçoit que l’on a affaire à quelque chose l’on ne voit pas chez les autres coachs sportifs.

Page d'accueil Nerdfitness
Steve Kamb utilise des photographies pour passer des messages plus puissants et plus efficaces que les mots.

Dans un précédent article, je me suis déjà appuyé sur l’exemple de Steve Kamb et de Nerdfitness pour démontrer à quel point les mots employés dans sa proposition de valeur contribuaient à augmenter sensiblement les conversions de ses landing pages.

Cette fois, l’idée pour moi est de vous montrer comment utiliser les images photographiques pour améliorer les conversions de vos landing pages.

Des utilisations très pauvres de la photographie

Sur la plupart des sites web, l’usage des photographies laisse transparaître un manque d’idée et de confiance dans ce qu’une photo peut transmettre comme messages. Voici quelques exemples :

  • Utiliser des thèmes éculés…

  • … ou de l’humour forcé

  • Répéter une information déjà présente dans le texte
  • Utiliser des images trop vagues que l’on pourrait appliquer à des tas d’autres sujets

  • Bref, utiliser des images que l’on voit partout et qui ne disent strictement rien de vous ou de ce que vous avez à proposer.


Dans ces exemples d’utilisation d’images, la photographie a trop peu de significations et n’apporte rien à vos contenus.

Les images dans la structure d’une landing page


Voici la structure de base d’une landing page. La proposition de valeur va servir à retenir l’attention alors que les autres éléments (Produits et preuves) devront vous permettre de persuader votre visiteur que vous avez une solution intéressante à lui proposer. Quant à l’appel à l’action, il matérialisera sa décision de s’abonner ou de vous acheter un produit.
Mais il ne suffit pas de respecter ces bonnes pratiques structurelles de la landing page pour retenir l’attention d’un visiteur et le convaincre.

C’est le langage employé qui vous permettra d’atteindre cet objectif. Il doit répondre aux trois objectifs suivants

  • La cible devra se reconnaître ;
  • Son problème devra être évoqué et le produit devra apparaître comme une solution évidente au problème grâce aux preuves ;
  • L’approche du problème et de la solution devra différencier l’entrepreneur et son produit de ce que la concurrence propose.

L’article que j’ai écrit précédemment sur la proposition de valeur vous aidera à étudier la façon dont les mots vous permettent d’atteindre cet objectif.

Voici maintenant trois exemples qui vous montrent comment les images, et en particulier les photographies, peuvent répondre elles aussi à ces trois objectifs.

3 bonnes utilisations de l’image photographique dans une landing page – L’exemple de Wix

En fait, une bonne image fait intégralement partie d’une proposition de valeur comme vous le voyez ici avec Wix.


Elle contribue à l’ensemble des messages que la landing page doit passer.


Les messages contenus dans l’image complètent le texte sans jamais répéter les mêmes messages. C’est ce que l’on peut voir dans l’analyse ci-dessous.
Les photographies ont un sens propre et elles doivent être utilisées comme des messages autonomes et non pas pour redire ce qui est déjà écrit. Nous verrons dans les exemples qui suivent comment d’autres entreprises et entrepreneurs utilisent les images de façon très efficace.

Marie Forleo met les expériences de ses clients en valeur

La photographie est simple à mettre en place et d’une très grande efficacité. Pourtant, elle est généralement très mal utilisée car elle demande (un peu) de temps de préparation avec les sujets et les situations à va photographier.

Marie Forleo est une entrepreneuse du web qui propose des produits d’accompagnement dédiés aux personnes qui souhaitent créer une entreprise sur le web. Elle structure sa page de vente avec des photographies de témoignages.

Pour cela, elle utilise de prises de vue de clients dans leur quotidien, en train de mener les activités qui les passionnent et grâce auxquelles ils ont pu s’émanciper.

Elle utilise également les selfies et les photographies que ses clients lui envoient. Voici sa landing page (vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir).

Ces photographies qui donnent de la force à la proposition de valeur de Marie Forleo. Elles sont la preuve par l’expérience de ce que son coaching apporte à ses clients.
Documentez une expérience comme Marie Forleo


Texte-image et composants web (appel à l’action) se complètent

L’appel à l’action est rédigé de façon à s’appuyer sur les différentes images qui viennent d’être montrées. En s’inscrivant à la formation dispensée par Marie Forleo, le visiteur vient ajouter son propre témoignage à cette galerie d’images de réussites.

Des photographies qui décrivent des situations

Ces photographies ne se contentent pas uniquement de donner des témoignages, elles décrivent également des situations. Et ces situations sont présentées visuellement, elles apportent des informations qui ne sont pas présentes dans le texte.


Dans ces deux photos de témoignage, les personnes photographiées sont chez elles, hors des États-Unis, dans des habits et des architectures non américaines. La première personne est un client, la seconde est une association qui a bénéficié d’un soutien de Marie. Le texte pose à chaque fois le bénéfice qu’a apporté Marie à ces deux personnes.

En faisant l’association texte-image, on comprend en plus de cela que Marie s’adresse à tout le monde, surtout des publics que les coachs traditionnels ne privilégient pas : femmes, personnes résidant à l’étranger, personnes vivant dans des environnements culturels non américains, etc.

En fait, le ciblage et la démarcation passent presque exclusivement par l’image, car les témoignages de réussites s’avèrent finalement assez standard et comparables à ce que l’on peut trouver ailleurs dans le coaching entrepreneurial.

Une utilisation pertinente de la photo de témoignage

Grâce à son utilisation de la photographie, Marie Forleo parvient à :

  • Témoigner de l’expérience de coaching de ses élèves ;
  • Inspirer ;
  • Créer des rythmes de lecture grâce à différents formats photographiques : le portrait, le reportage in situ, le selfie, etc. ;
  • Et plus important, elle fait passer des messages que les mots ne parviennent pas à faire. Dans les images présentées plus haut, on voit à travers les images des situations riches : Yoga, Art, Création, Sport, Nautique, Mer, Plein air, étranger, Afrique, Océan, Asie, Mer, Métier traditionnel, Architecture, Habitat, Peinture, Pêche sans qu’aucun de ces mots ne soit rédigé.

Illustrez vos landing pages avec des illustrations de vos produits

La photographie d’illustration est différente de la photo documentaire que l’on vient de voir avec Marie Forleo. Elle vise à précise visuellement de qui est annoncé par le texte.

Toutefois, elle s’avère plus compliquée à mettre en oeuvre que la photo documentaire présentée plus haut. Prenons cet exemple illustratif, toujours chez Marie Forleo, mais dans sa page produit cette fois.

Cet exemple est finalement moins intéressant que l’utilisation que Marie Forleo fait de ses photographies de témoignage, car elle tombe dans le piège dont nous avons parlé plus haut. Elle n’apporte aucune information intéressante par rapport à ce qui est contenu dans le texte.

Marie Forleo propose une formation « Copy cure » pour aider ses clients à soigner la rédaction de leur contenu et de leurs pages de vente. L’image présente un flacon pharmaceutique à côté d’une landing page. L’image du flacon est donc un strict équivalent du mot cure (et de l’idée de soin).

La photo est propre est bien faite, mais ce n’est pas suffisant. Par contre, l’entreprise Squarespace utilise la photographie d’illustration de façon bien plus intéressante comme nous allons le voir maintenant.

Sur sa landing page, Squarespace utilise la photo d’illustration pour souligner la variété de ses publics et la qualité de son produit

Squarespace utilise exclusivement de la photographie d’illustration. L’image est là pour passer un seul message, mais en apportant des précisions ou en « colorant » le contenu textuel (exemple, en ajoutant un trait d’humour).
Les contre-exemples vus en début d’article sont concernent essentiellement la photographie d’illustration.

  • L’image n’apporte aucune information supplémentaire par rapport au texte ;
  • L’image veut illustrer une émotion évoquée dans le texte : humour, colère, etc. Cela fait basculer votre contenu du côté de la distraction.

Avec Squarespace, on a un exemple d’une utilisation de la photographie d’illustration de grande qualité qui surmonte ces deux écueils.

Les images de Squarespace apportent énormément au contenu textuel comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous :

L’ensemble des messages à passer dans une landing page sont présents, à la fois en texte, mais surtout en image.

Il faut également souligner la qualité professionnelle des images prises en studio. Elle permet à Squarespace de faire une analogie entre la qualité des images et la qualité du produit / service proposé.

Comment obtenir des résultats convaincants sur vos landing pages

Utilisez vos propres photos sans vous attarder sur la technique photographique

Allez au plus simple avec votre appareil photo et même votre smartphone. La qualité de la plupart des appareils photo permet aujourd’hui d’obtenir des résultats satisfaisants. Bien évidemment, si vous n’êtes pas un pro de la photo, vous n’êtes pas obligés de suivre les règles académiques de la composition photographique (la règle des 2/3, la netteté des plans, etc.).

Les exemples de certaines photos de témoignage de Marie Forleo montrent qu’une photo floue avec un sujet centré est bien plus convaincante que n’importe quelle photo de banque d’image lorsque l’on veut qu’un témoignage soit le moins artificiel possible.

En fait, une seule chose qui fait techniquement la différence entre une photo de bonne qualité dans un contexte marketing est la qualité de la lumière. Ce conseil de grand-père ou de grand-mère est finalement le seul auquel vous devez être attentif. Pour cela :

  • Positionnez votre sujet correctement par rapport à la source de lumière ;
  • Privilégiez si possible les belles lumières du matin ou de fin d’après-midi ainsi que les jeux d’ombres.

Et même si vous n’y parvenez pas, rappelez-vous qu’il vaut mieux une photo ratée qui témoigne d’une satisfaction authentique de vos clients qu’une photo standard avec deux gars coincés qui se serrent la main avec un sourire Colgate.

Inspirez-vous également d’exemples réussis. Vous pouvez par exemple analyser la page du spécialiste de la publicité Facebook Danilo Duchesnes qui fait une utilisation très équilibrée de ses portraits et de photos provenant de banques d’images.

Utilisez les banques d’images avec modération

Si vous n’êtes pas à l’aise avec la photo, vous pouvez bien sûr en trouver gratuitement sur le web. Les fournisseurs d’image d’illustration de type iStock ou Free Images fournissent des images aux thématiques intéressantes.

Elles sont toutefois assez standardisées, même dans leur version payante. On a souvent l’impression qu’il s’agit d’images déjà vues ailleurs.
Vous pouvez donc utiliser une de ces photos en la combinant avec d’autres types de photographies plus parlantes, de préférence les vôtres comme le fait Danilo Duchesnes.

Considérez également Flickr qui propose des images de photographes amateurs d’excellent niveau qui mettent leurs travaux en licence Creative Commons (usage libre et gratuit pour une exploitation non commerciale). Leur nombre et la variété des situations qu’elles représentent vous donnent la possibilité de trouver des images inattendues que personne d’autre n’aura eu l’idée d’utiliser. Il faudra veiller à respecter les règles de Copyright en en citant l’auteur de l’image.

Prenez du recul et regardez comment l’ensemble texte-image fonctionne dans votre landing page

Que vous ayez utilisé vos propres images ou celles de banques d’images, reproduisez l’analyse faite en haut avec Wix, Marie Forleo ou Squarespace en l’appliquant à votre propre landing page. Faites un simple copier-coller des différentes parties et regardez si l’ensemble des messages passent bien ensemble.

Maintenant à vous de jouer !

Une landing page, c’est donc un dosage de règles structurelles à respecter, de bons messages à passer, de texte et d’images.
Si vous souhaitez découvrir 22 exemples de réussites (et de ratages) très instructifs, consultez le guide 22 exemples de landing pages pour persuader et convertir.

Voir en ligne