Les blogueurs s’arrachent souvent les cheveux pour être sûrs d’écrire des articles qui ont du succès auprès de leur lectorat. Pour cela, navré si j’en déçois certains, mais choisir un sujet d’article sur une intuition, ou par rapport à ce que l’on suppose qui va plaire aux lecteurs est une erreur à ne surtout pas commettre. Vous risquez de faire un coup d’épée dans l’eau. Dans cet article, je vais vous donner une méthodologie pour construire un article de blog qui « déchire ». Vous êtes prêt ? Allons-y !

1) Choisir un bon sujet + le titre

Pour que votre article attire les lecteurs comme des mouches sur un morceau de bidoche, il faut que vous choisissiez un thème porteur. N’essayez pas d’être original à tout prix en traitant des sujets confidentiels. Sachez-le : vous prendrez beaucoup moins de risques à traiter un sujet qui intéresse le public, même s’il a déjà été traité plusieurs fois par d’autres, que de choisir un sujet sur votre intuition personnelle ou « au p’tit bonheur la chance ».

Training&Co'm

Il vaut mieux ouvrir la 12e pizzéria de la ville parce que vous savez que ça a du succès, que d’ouvrir le premier restaurant marocain au cœur de l’Alsace ou de la Bretagne. Ça semble évident, mais ça va mieux en le disant !

Comment faire pour trouver un sujet qui va plaire à tous les coups ? Vous pouvez :

  • Faire des recherches sur YouTube en regardant le nombre de vues des vidéos ;
  • Faire une recherche des sujets tendances sur Google trends ;
  • Rechercher les livres à succès sur une thématique sur Amazon dans la catégorie « meilleures ventes ». Le titre : « Comment + résultat.

En choisissant un article qui répond à la question « Comment » et qui promet un résultat au bout, on propose un échange de valeur aux lecteurs. Ensuite, il faut trouver des mots-clés pertinents avec la recherche prédictive de Google, c’est-à-dire les suggestions que Google donne quand on commence à taper une expression.

2) Préparer le plan

Ne vous lancez pas dans la rédaction de votre article tête baissée : prenez le temps de rédiger un plan ! Loin de vous faire perdre du temps, cela permet, au contraire, de vous en faire gagner en sachant exactement quoi écrire. Vous ne serez pas confronté au syndrome de la page blanche. Abraham Lincoln a dit un jour :

» Si j’ai 6h pour abattre un arbre, eh bien croyez-moi, je passerai au moins 4h à aiguiser la lame de ma hache ».

Cette citation de l’ancien Président américain au XIXe siècle montre bien que la préparation en amont est essentielle ! Comment vous y prendre ? Faîtes le plan sous forme d’un pas-à-pas, comme dans une notice de montage :

1) Je fais ça ;
2) Je fais ceci ;
3) Je fais cela, etc.

Les sujets d’articles de type « tutoriel », les articles informatifs, les articles-listes se prêtent évidemment parfaitement à cette structure. Donc commencez par lister les 4, 5 ou 6 étapes à suivre pour atteindre le résultat promis. Vous pouvez aussi développer certaines étapes en sous-étapes. Prenons par exemple le sujet d’article « Comment bien éduquer son chiot et en faire un compagnon obéissant et intelligent ». Le résultat attendu est d’en faire un compagnon obéissant et intelligent.

Voici la structure que je vous propose :

Etape 1: jouer avec lui
Sous-partie 1 : « De quoi s’agit-il? » Blablabla…
Sous-partie 2 : « Pourquoi est-ce important? » Blablabla…
Sous-partie 3 : « Comment procéder en détail ? » Blablabla…

Etape 2 : Les erreurs à éviter
Sous-partie 1: » Le rabrouer » Blablabla…
Sous-partie 2 : » Être brutal » Blablabla…

Ainsi, en suivant ce modèle, il est très facile de créer des parties et des sous-parties.

3) Créer une introduction captivante

Cette étape est très importante, car vous devez capter l’attention de votre lectorat face à la concurrence. La bonne introduction doit donner l’impression au lecteur que l’article a été écrit spécialement pour lui. Comment ? Comme vous n’êtes pas dans sa tête pour lire ses pensées, votre seule option est de décrire son état émotionnel. Vous devez écrire la problématique, écrire textuellement ce que les gens éprouvent comme frustration :

« Vous en avez marre que votre chiot fasse pipi partout dans la maison? » « Qu’il laisse une crotte sur le canapé? » « Vous voudriez qu’il fasse ses besoins dans un endroit spécialement prévu pour ? »

De cette façon, le lecteur va se sentir interpellé, et il va se reconnaître immédiatement dans la situation décrite.

4) La Rédaction

Ici, il va s’agir de prendre votre plan au brouillon et de le mettre au propre dans votre éditeur de texte. C’est plus facile, car la structure de votre article est déjà rédigée, il suffit de développer chaque point. C’est exactement de cette manière que j’ai procédé pour rédiger cet article. Mais rédiger un bon article informatif ne suffit pas. Il faut qu’il donne envie d’être lu, qu’il soit agréable visuellement. Personne n’a envie de se farcir un pavé indigeste et interminable de blougi-blouga.

Donc visuellement, votre article doit être aéré, avec des paragraphes courts, de 4 ou 5 lignes maximum, avec des sous-titres, qui peuvent être énigmatiques pour ménager le suspens et inviter à lire la suite. Interpellez les lecteurs sur tel ou tel point, rythmez le texte en attirant son attention par un mot ou une phrase : « Le point à retenir » » important » « L’erreur à absolument éviter », etc.

Vous pouvez aussi utiliser l’humour et la provocation : » comment dompter une tigresse africaine au lit comme un fauve » si vous traitez d’un sujet autour de la drague et de la séduction. Chauuddd devant…

Recentrez le lecteur sur le soulagement qu’il ressentira ensuite : « en appliquant ces quelques conseils, votre chiot sera beaucoup plus docile et obéissant ».

Ajoutez une vidéo ou quelques images pour rendre l’ensemble agréable visuellement et digeste. Si votre article est assez long, vous pouvez aussi insérer un sommaire d’article juste en dessous le titre principal. Les lecteurs veulent aller droit au but et trouver directement l’information qui les intéresse.

5) La Conclusion

Plutôt que d’inciter le lecteur à laisser un commentaire ou à partager l’article (ce qu’il fera probablement sans que vous le lui demandiez si vous avez été bon), rappelez le résultat attendu : « Dans cet article, je vous ai montré comment bien éduquer votre chiot pour en faire un compagnon intelligent et obéissant. » Puis parlez vrai : « OK, je ne vous dis pas que tout sera facile et que vous obtiendrez des résultats du jour au lendemain ». Puis, mettez un appel à l’action : « Mais je vous garantis que si vous commencez à appliquer ces conseils, pas à pas, vous verrez les résultats arriver ».

Et vous, comment avez-vous l’habitude de construire vos articles de blog ? Partagez vos bonnes pratiques !

A propos de l’auteur

Cédric Autexier, Rédacteur web freelance, et spécialiste de WordPress,auteur du blog « Adopte ton Rédacteur »

Voir en ligne